Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

 

Novanta - Some Are Stars

 

novanta.jpg

Label : Seashell Records

Sortie : 21/11/19

Format : MP3 / Cass

Disponible : En dessous

En écoute

 

La scène italienne indé / shoegaze est décidément des plus actives. Si des groupes comme Rev Rev Rev ou Stella Diana ont réussi à se faire un nom à l'international (du moins dans ce genre), d'autre groupes ne cessent d'émerger, qu'ils soient récents comme Solitude in Apathy ou plus anciens comme Novanta. Tous semblent néanmoins avoir comme objectif principal de ne surtout pas se plier aux règles...

 

J'avais découvert Novanta il y a trois ans via un tribute du regretté The Blog That Celebrates Itself pour une reprise très originale du 'Close To Me' de The Cure. Mais je n'avais pas poursuivi mes investigations plus loin, ces compilations étant une source inépuisable de découvertes et le temps manquant. L'annonce il y a quelques semaines de la sortie d'un nouvel EP 4-titres sur le label Seashell Records m'incita néanmoins à me pencher un peu plus sur le groupe (enfin si on peut dire sachant qu'il s'agit essentiellement d'un type tout seul). Et de faire une belle découverte.

 

Et le moins qu'on puisse dire est que le multi-instrumentiste Manfredi Lamartina ne manque pas d'idées. Accompagné du  batteur Agostino Financo Burgio et de différents invités, il navigue tout au long des quatre titres de ce Some Are Stars quelque part entre post-rock et shoegaze, sans jamais céder aux codes du genre. Ainsi l'introductif 'Outside Noise' commence par une jolie montée de guitare lumineuse avant de se transformer avec l'arrivée de la rythmique et du chant de Dario Torre (Stella Diana) en une délicate balade entre space-rock et dream-pop.

 

Plus court et instrumental, 'The Plot Thickens' joue sur des répétitions purement post-rock sur lesquelles se superposent de belles envolées de guitares shoegazey. Titre le plus "chanson" des quatre, 'To Realize' où l'on retrouve Marco Barzetti (True Sleeper) est à la fois percutant et hypnotique, vibrant et vaporeux. Enfin pour finir, 'Lovers' propose un voyage instrumental mêlant étrangeté et douceur, pour finir en beauté un très bel EP. On suivra désormais avec beaucoup d'attention les sorties futures de Novanta.

 

lyle

 

jauge8.jpg

 

 

 

 

 

 

 

Facebook

 

Écrire un commentaire