Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

 

Solitude In Apathy - Solitude In Apathy

 

solitude.jpg

Label : /

Sortie : 20/09/19

Format : MP3

Disponible : En dessous

En écoute

 

Si ces dernières années, nous avons vu ressortir de nombreux courants musicaux des années 70, 80 ou 90, tous les groupes n'en ont pas fait le même usage. Là où certains ont appliqué à la lettre (parfois brillamment d'ailleurs)(parfois beaucoup moins...) des formules anciennes, d'autres sont allés piocher des idées un peu partout pour créer leurs recettes originales. C'est dans cette deuxième catégorie que l'on trouve le trio napolitain Solitude In Apathy dont le premier EP est une belle réussite.

 

Voix féminine un peu éthérée (m'enfin un peu énervée aussi quand même) façon dream-pop ; murs de guitares sauce shoegaze ; rythmique lourde et oppressante du post-punk et un petit côté hypnotique emprunté au rock psyché, les quatre titres de Solitude In Apathy ratissent large mais arrivent surtout à créer une ambiance très originale, mélange de tension, de mystère et de noirceur, tout ça transpercé par moment d'éclairs lumineux.

 

Morceau emblématique de ce premier EP, 'The Other' est absolument fascinant, encore plus que son étrange vidéo. Lent, poisseux, étrange, trippant, il garde néanmoins un côté très brutal. Son intro semble ne jamais devoir se terminer., mais une fois qu'il est lancé, on a la sensation qu'il s'arrête bien trop vite. Et il a un effet étonnamment addictif et réconfortant qui ne s'épuise pas avec les écoutes, bien au contraire.

 

Si les trois autres morceaux ne sont pas de la même qualité (sinon la note serait bloquée au max), ils sont néanmoins de très haute tenue, depuis le sauvage 'Dreaming in silence' d'ouverture jusqu'au quasi-fantomatique  'Ocean' de clôture. lls montrent surtout un groupe regorgeant d'idées et déterminé à surprendre à chaque nouveau titre. Si bien que ces 20 minutes de musique passent très vite et emmènent surtout à en espérer beaucoup, beaucoup plus. Bientôt si possible.

 

lyle

 

jauge8.jpg

 

 

 

 

 

 

 

Facebook

 

Écrire un commentaire