Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

 

Post-It Spécial EPs / Singles n°5

 

Spécial Eps dont j'aurais du parler en 2017 avec Basement Revolver, Belle & Sebastian, Curelight Wounds, Eric in the Kitchen, Lullabier, Orouni, Umibe et When The Sun Hits.

 

Basement Revolver - Agatha EP

 

basement.jpg

Label : Yellow K

Sortie : 21/07/17

Format : 10" / MP3

Disponible : Voir en dessous

En écoute

 

J'aurais du parler du deuxième EP de Basement Revolver depuis longtemps. D'abord parce qu'il est vraiment bon et ensuite parce que j'avais écrit autrefois que le premier EP du groupe canadien était "le plus prometteur depuis facilement 10 ans" et que je ne pouvais donc laisser mes lecteurs sans nouvelles.

 

Pourquoi donc attendre février 2018 ? Certes mon incapacité à écrire depuis des mois a joué, mais pas seulement. Cet Agatha EP est beaucoup moins immédiat que son prédécesseur. Il ne contient pas de tube absolu comme le sublime 'Johnny'. Et il dégage une sorte de pesanteur et de noirceur surprenante chez un groupe aussi jeune et semblant destiné au succès.

 

Il faut donc un peu de temps pour apprivoiser ces quatre titres pour lequel l'adjectif mélancolique semble bien léger. Mais une fois rentré dedans, difficile d'en sortir. Entre une musique en équilibre instable entre brutalité et douceur et une voix féminine mi-sensuelle mi-désabusée, Basement Revolver confirme qu'il est un groupe à suivre absolument !

 

lyle

 

jauge8.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

Facebook

 

Belle & Sebastian - How to Solve our Human Problems (Part 1)

 

bs.jpg

Label : Matador

Sortie : 08/12/17

Format : 12" / MP3

Disponible : Partout

En écoute

 

Depuis quand Belle & Sebastian n'est plus un groupe qui compte ? A force de chercher dans le passé la chanson pop ultime, le groupe écossais semblait s'être perdu. S'est-il retrouvé dans ce premier Ep d'une série de trois ? Oui et non. Moins reclus vers le passé, il revient un peu vers les mélodies et les ambiances qui lui ont valu le succès. Mais il s'essaye aussi par moment à des sonorités plus "modernes" qui le font sonner comme un mauvais tube commercial des 80's... Reste que les voix filent régulièrement des frissons et que les mélodies s'écoulent avec plaisir dans les oreilles. Impossible néanmoins de ne pas s'interroger sur une stratégie commerciale consistant à sortir 3 EPs en vinyle franchement pas donnés qui seront immédiatement compilés en album CD...

 

lyle

 

jauge7.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

Facebook

 

Curelight Wounds - Constant Mind

 

curelight.jpg

Label : /

Sortie : 20/11/17

Format : MP3

Disponible : En dessous

En écoute

 

Si les sorties de Curelight Wounds restent rares (un EP par an en moyenne, et toujours en "name your price" sur Bandcamp) elles sont toujours de qualité et mériteraient plus que quelques lignes en ces pages. Quelque part entre shoegaze, psyché, post-punk, noise et indus, Constant Mind propose quatre titres aussi abrasifs qu'addictifs et dont on a du mal à croire qu'aucun label ne se précipite pour les sortir ! D'autant que Constant Mind est sans doute son ouvrage avec les mélodies les plus accrocheuses et donc le plus simple d'accès. Oh, certes ça reste sombre, assez brutal et plein de guitares qui font autant de bien que de mal, mais c'est aussi étonnamment planant et entrainant... Du tout bon donc !

 

lyle

 

jauge8.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

Facebook

 

Eric in the Kitchen - December EP

 

eric.jpg

Label : /

Sortie : 06/01/18

Format : MP3

Disponible : En dessous

En écoute

 

Ne sachant pas si j'aurais le courage un jour de chroniquer l'excellente compilation double CD des 12 Eps mensuels de ce projet un peu fou que fut la publication par Eric in the Kitchen d'un EP chaque mois en 2017, je couche donc quelques mots sur celui qui fut à la fois le dernier et le plus copieux... Et oui il est sorti en 2018, mais il s'appelle décembre, d'où sa place ici...

 

Si l'intérêt d'un tel projet semble (au moins) double en forçant l'artiste à écrire en un temps limité et en le projetant hors de sa zone de confort habituelle, il reste osé tant le risque de publier des morceaux déplaisant aux fans (voire des morceaux médiocres) est grand. Or Eric pendant un an a réussi facilement à surmonter cet obstacle et se permet même de finir en apothéose.

 

Dès les premières notes du musclé 'Barely You' il est évident que ce projet a permis à la fois à son auteur de réfléchir à ce qu'était son projet musical et sa sonorité particulière, mais aussi de comment l'adapter à des circonstances différentes. Du coup si la musique d'Eric in the Kitchen hésitait entre post-punk, shoegaze, noise, post-rock, elle est désormais encore plus particulière. Pour notre plus grand plaisir.

 

lyle

 

jauge9.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

Facebook

 

Lullabier - 2512

 

lullabier.jpg

Label : Veniversus

Sortie : 09/12/17

Format : CD / MP3

Disponible : voir en dessous

En écoute

 

Quand mon artiste de slowcore italien préféré (mais non il n'y en a pas qu'un !) sort un EP de chants de Noël retravaillés dans sa langue d'origine, forcément je suis fortement intéressé. D'autant que si je ne suis pas forcément un grand amateur de tout ce qui touche aux fêtes de fin d'année, j'apprécie en revanche toutes les compositions originales ou interprétations décalées qu'elles peuvent faire naître chez les artistes "indés". Or il n'y a pas de ça ici, Lullabier restant extrêmement fidèle à l'esprit de Noël, tout en se réappropriant musicalement le truc. Bref, c'est beau, c'est relaxant mais ça reste difficile à écouter à un autre moment qu'en décembre...

 

lyle

 

jauge7.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

Facebook

 

Orouni - Somewhere in Dreamland

 

orouni.jpg

Label : Les Disques Pavillon

Sortie : 10/11/17

Format : MP3

Disponible : Voir en dessous

En écoute

 

Il y a quelque chose d'éminemment paradoxal à écouter un EP d'Orouni dans lequel on n'entend pas la voix d'Orouni... Car si le chanteur Orouni a progressivement laissé sa place au groupe Orouni, il restait le chant. Or là sur les quatre titres de ce Somewhere In Dreamland, c'est Emma Broughton qui chante, et du coup, bah, c'est pas pareil...

 

Alors certes, ces réinterprétations de quatre morceaux de l'album Grand Tour sont absolument nickel, conjuguant mélodies parfaites et instrumentation à la fois ludique et raffinée. Des petits bijoux confirmant la place d'Orouni tout en haut parmi les meilleurs créateurs d'indie pop chiadée du moment. 'The Sea Castle' surpasse par exemple tout ce qu'a pu écrire Belle & Sebastian dans le genre depuis des lustres.

 

Quant à la voix d'Emma Broughton, fluide, douce, un peu mutine, elle remplit parfaitement son office : on se régale pendant une grosse dizaine de minutes. Somewhere In Dreamland est un très bel EP. Est-ce un EP d'Orouni, en revanche, la question reste posée...

 

lyle

 

jauge8.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

Facebook

 

Umibe - EP 1

 

umibe.jpg

Label : /

Sortie : 18/11/17

Format : MP3

Disponible : En dessous

En écoute

 

Soyons honnête, parmi tout ce que je poste dans les news après recherches sur bandcamp, il y a des tas de choses que je n'écoute qu'une fois en streaming. D'autres que je télécharge et que je vais écouter une poignée de fois, de lojn en loin. Et de temps en temps un truc dont je tombe éperdument amoureux.

 

Umibe avait 19 followers FB quand j'ai posté ma news il y a 3 mois, et 24 maintenant. On peut en déduire que 1. je ne suis pas prescripteur (mais ça je le savais), 2. le buzz ne s'empare pas des bons groupes (mais qui crée le buzz, c'est une autre histoire...). Avec un peu de chance, après ce billet on arrivera à 30...

 

Les cinq titres de cet EP1 présentent exactement tout ce que j'aime : quelque part entre dream-pop, slowcore et post-rock, les mélodies serpentent entre guitares lumineuses et ambiances rêveuses, tissant un univers à nul autre pareil. Ce groupe / collectif japonais mérite d'être découvert, alors foncez, vous risquez quoi, c'est en "name your price" ?

 

lyle

 

jauge9.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

Facebook

 

When The Sun Hits - Immersed Within Your Eyes

 

when.jpg

Label : Saint Marie

Sortie : 22/09/17

Format : 12" / MP3

Disponible : Partout

En écoute

 

Désormais connu sous le nom de Stereopium (bof...), le quintet de Nottingham When The Sun Hits a sorti sur le label américain Saint Marie un EP trouvant amplement sa place sur la superbe discographie d'un label flirtant avec tout ce qui touche à la scène shoegaze. A la fois très classique (les influences sont indubitablement là) et très inventif, Immerse Within Your Eyes montre tout le long de ses 6 titres un groupe ambitieux, à la fois décidé à écrire des pop-songs impeccables et à se réapproprier les meilleurs idées des scènes dreamy, shoegaze, psyché... Et le temps des trois minutes d'un 'Lie To Me' m'évoquant à la fois les trop tôt disparus Witness et les sublimes Heligoland, je me dis qu'il a tout pour devenir un des mes groupes favoris des prochaines années...

 

lyle

 

jauge8.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

Facebook

 

Écrire un commentaire