Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

 

Hoop - Super Genuine

 

hoop.jpg

Label : Decency Den

Sortie : 19/05/17

Format : CD / LP

Disponible : Partout

En écoute

 

Si l'album précédent (il faut suivre...) était inattendu, celui-là n'aurait eu aucune chance de finir dans mes 10 albums préférés de 2017 dont je n'avais pas parlé sans mon incontrôlable capacité à faire des achats compulsifs chez mon disquaire. Car je n'ai rien lu, ni avant ni après sur ce Super Genuine dont la présence dans une boutique française peut paraître incongrue tant Hoop semble vouloir rester dans l'ombre (moins de 1 000 followers FB pour un groupe américain...).

 

Si le duo (au moment de l'enregistrement) devenu quatuor semble vouloir qualifier sa musique de soft rock, je dois bien reconnaître que je n'arrive pas trop à voir le côté rock mais que par contre j'apprécie à plein son côté soft... Douceur d'une musique enveloppante et réconfortante, doucement hypnotique et nostalgique. Douceur d'une voix féminine pure et timide toujours prête à susurrer et qui trouve régulièrement une comparse invitée tout aussi agréable pour l'accompagner. Douceur des mélodies qui coulent dans les oreilles en provoquant un bien-être bienvenu...

 

Où classer alors ce Super Genuine ? Au rayon dream-pop ? Etymologiquement, sans aucun doute, mais il est totalement dénué des traditionnels effets (oh du reverb !) inhérents à ce genre. Du côté du slowcore ? Les rythmes sont parfois bien trop soutenus, légers et joyeux... Certains passages évoqueront éventuellement l'ambient, d'autres le dark-folk, et après tout, qu'importe. Hoop propose 11 titres à la fois doux, raffinés et complexes, reposants et exaltants.

 

Et en quelques mois, un album acheté au hasard et juste gentiment apprécié au début, est devenu un compagnon indispensable des bons et des mauvais moments, se découvrant et s'appréciant un peu plus à chaque écoute, bref un de mes disques de l'année.

 

lyle

 

jauge9.jpg

 

 

 

 

 

 

 

Facebook

 

Commentaires

Effectivement, ca se laisse bien écouter... Et avec 2 fans (maintenant 3) sur Deezer, on peut dire que DLMDS joue encore une fois son rôle de découvreurs de talents perdus dans les limbes du net: Merci!

Écrit par : MRM | 12/02/2018

Répondre à ce commentaire

J'ai malheureusement un peu peur que nous ne soyons pas bientôt trois mille en arrivant au port...
Content que ça ait plu à quelqu'un en tout cas !

Écrit par : lyle | 14/02/2018

Écrire un commentaire