Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

 

Rosehip Teahouse - Fine EP

 

rosehip.jpg

Label : Big Indie Records

Sortie : 09/12/20

Format : 12" / MP3

Disponible : En dessous

En écoute

 

Si on a vu arriver pendant des années des flopées de groupes dream-pop dont l'objectif principal semblait d'émuler les groupes 4AD ou Mazzy Star, voilà que débarque à la suite de Alvvays une nouvelle génération à l'ambition bien différente. Ainsi après les canadiens Basement Revolver et les philippins Cinéma Lumière, voici les gallois Rosehip Teahouse. Et loin de se ressembler sur la forme, ils ont surtout pour point commun de bien insister sur le côté pop tout en affirmant que dreamy ne veut pas dire cotonneux...

 

Ce nouvel EP du quintet de Cardiff mérite-t-il d'ailleurs vraiment ce qualificatif de dream-pop ? Certes on retrouve ici ou là des effets de guitares caractéristiques du genre et une certaine douceur ouatée dans le chant. Mais les rythmes sont souvent enlevés, les guitares peuvent être musclées et Faye Rogers possède une voix pleine de charme comme de fragilité mais surtout extrêmement expressive pour souligner des textes éminemment personnels.

 

Composés depuis 2016 et ré-arrangés par un groupe qui semble avoir trouvé sa voie, les cinq titres de ce Fine EP font une formidable introduction à un groupe qu'on suivra désormais avec la plus grande attention.

 

lyle

 

jauge8.jpg

 

 

 

 

 

 

Facebook

 

Écrire un commentaire