Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

 

Crush - All My Plants Are Dead

 

crush.jpg

Label : /

Sortie : 01/05/20

Format : MP3

Disponible : Partout

En écoute

 

Il me semble avoir déjà dit en des tas d'endroits à quel point je hais cette idée de single digital 1-titre, sorte de promo-single dont on ne voit pas trop à quoi il sert. Il faut dire qu'ayant vécu ma jeunesse de "consommateur musical" à une époque où les singles sortaient parfois en version 2 Cd singles et 2 singles vinyle avec chacun des faces B différentes (le capitalisme dans sa pire version...)(mais il y avait des putains de faces B), j'ai beaucoup de mal avec ce format.

 

D'autant que la plupart des jeunes groupes balancent désormais leurs premiers morceaux très vite et en nombre sur le ouèb via des plateformes comme Bandamp ou Soundcloud (et même les "grands sites" de streaming) et que cette idée de sortie progressive de singles pour faire monter la hype d'un groupe peut sembler dépasser.

 

Longue introduction pour dire que Crush n'a pour l'instant sorti que des singles 1-titre, a priori au nombre de trois et sur une durée de plus d'un an (ce qui fait franchement peu). Et que cette troisième sortie 'All My Plants Are Dead' est une franche réussite, deux bons crans au dessus des précédents 'Glue' et 'Rinse', déjà pourtant fort recommandables.

 

Le quatuor de Manchester nous propose une belle tranche d'indie rock catchy à forte coloration dreamy / shoegazey mais avec aussi un petit côté surf, magnifiée par une voix féminine fluide, douce et mutine. Une rythmique efficace lance une guitare psyché et on est lancé dans un couplet alangui et détaché auquel succède un refrain puissant et déterminé. Et au bout de trois minutes on s'arrête pour mieux repartir... Imparable !

 

Tout cela nous plonge bien 30 ans en arrière mais avec un côté résolument actuel qui n'est pas sans évoquer des groupes comme Alvvays, Basement Revolver ou Winter. Reste que ce format est très frustrant : voilà un groupe prometteur, qui semble trouver un son et une personnalité, mais qui nous offre pour l'instant très peu à nous mettre sous la dent. Et en 2020, avec la quantité de musique qui sort, est-ce le meilleur moyen de se faire remarquer ? On attendra (pas trop longtemps j'espère) quelque chose de plus consistant pour en savoir plus sur Crush.

 

lyle

 

jauge8.jpg

 

 

 

 

 

 

 

Facebook

Écrire un commentaire