Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

 

Barrens - Penumbra

 

barrens.jpg

Label : Pelagic

Sortie : 10/04/20

Format : CD / LP / MP3

Disponible : Ici

En écoute

 

Rarement un titre et une pochette n'auront autant dit tout ce qu'il y a à dire sur un album : sombre, mais laissant juste un peu de lumière pour provoquer la suggestion parmi les ombres ; grandiosement spatial, tendance cosmique. Et Barrens ne se contente pas d'afficher la couleur, il délivre ce qu'il promet visuellement, avec brio et puissance.

 

Il faut dire que le trio suédois n'est pas constitué de perdreaux de l'année puisque Johan G Winther et Kenneth Jansson jouent depuis 20 ans avec Scraps of Tape tandis que le batteur / percussionniste Markku Hildén a joué entre autres avec Logh et Cult of Luna (dont Magnus Lindberg a mixé cet album), ce qui explique sans doute comment il arrive à mélanger avec une telle aisance un post-rock lourd et brutal parfois à la limite du post-metal avec des nappes de clavier spatial...

 

Orchestrés à la perfection se succèdent donc plages de douceur planantes où l'on est perdu dans l'univers et moments de violence très terriennes où la batterie tabasse et les guitares tonnent. Et souvent les deux s'entremêlent dans un raffinement de nuances. Les morceaux restent courts pour du post-rock (seulement trois autour des six minutes pour même pas 40 mn au total) et sont extrêmement variés dans leur structure très complexe (on ne se contente pas ici de répétitions ou d'alternance de montée / descente) comme dans leurs sonorités ou leurs ambiances.

 

L'autre gros point fort de Penumbra est qu'il est noir et sombre sans jamais être sinistre. Traversé de lumière et d'une énergie fulgurante, il inspire et revigore en proposant un sacré voyage au milieu de la nuit entre le vide et les astres. Il aura été un bon compagnon de ces mâtinées de confinement où, réveillé à 5:00, je l'aurai écouté au casque et dans le noir pour ne réveiller personne et bien démarrer la journée...

 

 

 

 

 

lyle

 

jauge8.jpg

 

 

 

 

 

 

 

Facebook

Écrire un commentaire