Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

 

Dreamer's Disease - A Few Miles Back

 

dreamer.jpg

Label : /

Sortie : 26/02/18

Format : MP3

Disponible : En dessous

En écoute

 

L'un des disques que j'aurai le plus écouté pendant le premier semestre 2018 aura été le premier EP d'un groupe venu de Fargo dans le Dakota du Nord dont on ne peut pas dire qu'il ait beaucoup fait parler de lui (je n'ai pas réussi à trouver le moindre article ou chronique...). Il n'y a pourtant rien de foncièrement original dans la musique de Dreamer's Disease, foncièrement ancrée dans un indie rock 90's, mais derrière cette très jolie pochette se cache ce que je qualifierai, absolument pas négativement, au contraire, de bon petit produit artisanal.

 

Soyons clair, combien depuis le début d'année de disques shoegaze / dream-pop / post-punk / twee / garage-pop / post-rock... bien composés, interprétés, produits, mais quasiment plus dissociables les uns des autres et surtout affreusement polis et creux. Les cinq titres de A Few Miles Back sont de bonnes chansons mais ont surtout le côté âpre, rugueux, mordant d'un rock authentique et personnel. 'Skylar' évoque ainsi une sorte de version alanguie et cabossée de Sleater Kinney, et pas seulement pour le joli grain de voix de Linsi Boe.

 

Alors quand on voit qu'une des "sensations rock" du début d'année (enfin pour une certaine presse) est un pastiche glam passé à la javel, cela fait du bien de tomber, par hasard (je suis tombé dessus en farfouillant pour les news sur Bandcamp où il est en "name your price"), sur un disque efficace et sincère, dont les imperfections ne font qu'accentuer le charme.

 

lyle

 

jauge8.jpg

 

 

 

 

 

 

 

Facebook

 

Écrire un commentaire