Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

 

Girlpool - Powerplant

 

girlpool.jpg

Label : Anti

Sortie : 19/05/17

Format : CD / LP

Disponible : Partout

En écoute

 

Impossible de ne pas mettre dans mes 10 albums de l'année dont je n'avais pas parlé un disque découvert via un blog ou FB... Après moultes hésitations, j'ai choisi le Girlpool car si Eric d'Eric in the Kitchen n'en avait parlé avec enthousiasme sur les réseaux sociaux, comme rien de ce que j'avais pu en lire ne m'avait convaincu d'essayer de l'écouter, je l'aurais sans aucun doute raté. Qu'il en soit donc remercié ainsi que pour le Cloakroom qui méritait tout autant d'être ici...

 

Powerplant rate de peu (on en reparle bientôt) le titre de meilleur album britpop / rock façon 90's de 2017, ce qui aurait été paradoxal vu que Cleo Tucker et Harmony Tividad qui sont le coeur de Girlpool sont californiennes... Impossible pourtant pour moi de ne pas penser à des groupes comme Elastica, Sleeper, Echobelly ou Linoleum à chaque fois (c'est à dire souvent) qu'il revient sur la platine.

 

Rythmique un peu heurtée pour mélodies imparables, guitares acérées mais pas trop, voix féminines mi-mutines mi-énervées, le cocktail n'est pas nouveau mais marche toujours à merveille et est à consommer sans modération. Des titres comme 'Corner Stone' ou 'Kiss and Burn' sont sans doute parmi les meilleurs morceaux pop entendus cette année tout en gardant un petit côté sale et excité bienvenu.

 

Au final les 12 titres s'écoutent avec un plaisir non dissimulé et ont fait de Powerplant ces derniers mois l'album idéal à glisser dans l'auto-radio (si ça existe encore) et à ne retirer qu'à la fin d'un périple de plusieurs centaines de kilomètres. Et après autant de gomme utilisée sur les routes, il est toujours comme neuf...

 

lyle

 

jauge8.jpg

 

 

 

 

 

 

 

Facebook

 

Écrire un commentaire