Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

 

DAZE - DAZE EP

 

daze.jpg

Label : /

Sortie : 23/06/17

Format : MP3

Disponible : En dessous

En écoute

 

Souvent je me demande pourquoi je maintiens dlmds artificiellement en vie. Et puis régulièrement, un mail promo dans ma BAL ou une découverte faite sur Bandcamp dans le but de remplir les news me rappellent mon amour immodéré de la musique et l'excitation qui nait de la découverte d'un nouveau groupe dont on a l'impression qu'on pourrait bien le chérir longtemps.

 

Je ne sais pas si le quatuor texan Daze sera encore là dans 10 ans après avoir produit de nombreuses petites galettes trônant fièrement au milieu de milliers d'autres dans mes bibliothèques ou si sa production s'arrêtera là, noyée au milieu d'un DD externe trop plein, mais cela aura finalement peu d'importance tant ce petit 4-titres m'aura procuré de plaisir les nombreuses fois où il a trouvé sa place sur la platine depuis bientôt trois mois.

 

Car si le groupe a choisi de se décrire sur Bandcamp (où cet EP est en "name your price") comme "lofi shoegaze noise", il est à la fois tout à fait et très loin d'être ça. Il n'est d'abord sûrement pas un groupe shoegazey ou dreamy de plus (non, parce que là, il commence à y en avoir vraiment trop...). Les titres sont courts (12 mn et c'est emballé), directs (ça va à l'essentiel de la mélodie) et n'abusent pas des sempiternels effets de guitares entendus désormais des milliers de fois.

 

Il n'est pas non plus spécialement noise, même si une des deux guitares sait se faire par moments bien lourde et puissante pendant les 3 premiers titres. Le contraste que cela fait avec l'autre, beaucoup plus légère et aérienne est d'ailleurs particulièrement agréable. Il y a par contre effectivement un délicieux petit côté lofi qui apporte une fraîcheur bienvenue dans un genre où la perfection sonore est plutôt de mise.

 

Mais au final, oublions les qualificatifs et les genres comme les oripeaux sonores, la force de ce premier EP de Daze tient dans l'efficacité des chansons, le côté brut et sans artifice du chant féminin et la douce mélancolie qui nous enveloppe immédiatement pendant l'écoute. Peut-être pas franchement révolutionnaire, mais certainement extrêmement plaisant. Et après un tel premier EP, on attendra désormais avec impatience de nouvelles compositions...

 

lyle

 

jauge8.jpg

 

 

 

 

 

 

 

Facebook

 

Écrire un commentaire