Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

 

Flyying Colours + Levitation Free, l'Espace B, le 23 mai 2017

 

Pour la première fois depuis longtemps, l'Espace B est quasi vide ce soir, et c'est désolant tant il est rare de pouvoir profiter sur une scène parisienne de la présence d'un des groupes de l'excellent label britannique Club AC30 spécialisé dans la musique shoegaze et malheureusement non distribué dans notre pays. Espérons que cela n'empêchera pas la venue à Paris d'autres groupes excellents comme Is Bliss ou Taffy...

 

levitation.jpg

 

Si la première partie a été choisie bien dans le ton de la tête d'affiche (ce qui est loin d'être toujours le cas) avec sa musique dreamy / shoegazey mâtinée d'un peu de psyché et de post-punk, elle ne va pas complètement convaincre. Trop sage, trop en retenue le quintet français Levitation Free ressemble à un élève appliqué trop soucieux de bien faire et un peu le cul entre deux chaises : doit il faire bouger les jambes avec sa rythmique et ses mélodies ou bousculer et hypnotiser les oreilles avec ses guitares ? Au final, aucun des deux, et on se prend du coup à penser que la présence scénique comme le chant reste un peu fade. Reste qu'on sent bien qu'une petite étincelle pourrait suffire à déclencher quelque chose de bien plus explosif. A revoir donc, d'autant que les morceaux enregistrés sont bien plus convaincants.

 

flyying.jpg

 

De la retenue, les australiens Flyying Colours n'en feront pas preuve, ni dans la consommation de bière du chanteur / guitariste, ni dans le déluge sonore proposé. N'espérez pas le moindre moment de répit ni pouvoir vous concentrer sur les textes, tout ne sera pendant trois bons quarts d'heure que batterie puissante et entrechats de guitares dopées aux effets. Très vite on se contente pas d'entendre la musique, on la sent pénétrer dans le corps, passant progressivement de l'épiderme aux organes en passant par les muscles puis résonnant dans tout l'organisme. L'expérience (je n'ai malheureusement pas eu souvent l'occasion de voir sur scène des groupes shoegaze aussi brutaux) est aussi merveilleuse que dérangeante et épuisante. On en ressort heureux, mais pas forcément indemne...

 

 

Facebook Flyying Colours

Facebook Levitation Free

 

Écrire un commentaire