Tender Trap - Step One

 

tender trap.jpg

Label : Fortuna Pop!

Sortie : 20/08/12

Format : 7"

Disponible : Import

 

Ce single a tout de l'ironie ultime. Pensez donc, Amelia Fletcher donnant des conseils à un girl group pour connaitre le succès... Alors qu'elle viendra bientôt, après 25 ans de "carrière", présenter son nouvel album (on ne va pas se fatiguer à compter ceux avec Talulah Gosh, Heavenly ou Marine Research, mais c'est déjà le quatrième avec Tender Trap), Ten Songs About Girls, à l'International pour la nouvelle soirée Another Sunny Night, quand un groupe comme POBPAH, qui doit tout au genre de musique dont elle fut une pionnière, fréquente lui, le Trabendo.

 

Et en écoutant 'Step One' en boucle (ou en regardant la vidéo), on se demande bien pourquoi nous ne sommes pas en face d'un énormo-tube mondial. Bon OK, au moins d'un gros succès d'estime dans le milieu indie... Parce que contrairement aux conseils donnés, le titre allie un refrain imparable ET des couplets irrésistibles, fait preuve d'une mélodie ravageuse et donne une banane pas possible. Certes, la dame ne minaude pas, contrairement aux folkeuses à succès, et ses deux "choristes" (Katrina Dixon et Emily Bennett (de Betty and the Werewolves) qui remplace une Elizabeth Morris trop occupée par Allo Darlin' (tant pis pour elle...)) non plus, mais son chant chaud et énergique fait preuve d'une pêche incroyable (je parle jeune d'il y a 30 ans si je veux). Serait-il toujours mal vu d'être féministe en 2012 ?

 

Bon, en comparaison, la face B 'Love is hard enough (DJ Downfall Thermohaline Mix)' (mouais, un peu facile quand même de se faire remixer par un membre du groupe...) souffre un peu (euphémisme), même si elle permet de profiter au maximum des capacités vocales d'Amelia (et de bidouillages un peu strange). Mais peu importe, sur la foi d'un seul titre, Tender Trap se montre nettement supérieur à tous ces groupes qui pillent son héritage. On ne saura donc trop conseiller aux parisiens d'être là le 8 septembre à l'International (même si on risque malheureusement d'être ailleurs) pour ovationner une des grandes dames de la musique indé de ce dernier quart de siècle.

 

lyle

 

jauge8.jpg

 

 

 

 

 

 

Myspace

 

Commentaires

M'ouais, bof... Désolé de ne pas partager (euphémisme) l'enthousiasme du chroniqueur pour ce single, certes sympa (frais, fun, etc.) mais pas inoubliable. Point de banane, ni de pêche à l'horizon (dommage, j'aurais pu atteindre, grâce à toi Lyle, mon quota de fruits journalier) et faut croire que j'ai su rester hors d'atteinte des "ravages" de la mélodie. Ah si, quand même, j'ai apprécié les choeurs ! C'est déjà ça ;)

P.S. : merci de me rappeler qui FAUT que j'écoute le dernier Allo Darlin' ;-) Quant à TPOBPAH, j'espère bien les revoir sur scène bientôt... Dis, et toi tu seras où le 8 septembre (si c'est pas trop indiscret) ?

Écrit par : J-P. | 29/08/2012

Répondre à ce commentaire

C'est 5 le quota J-P, 5... :-)

Et tu ferais mieux d'éviter le Allo Darlin' (par contre State Broadcasters... ça pourrait te plaire...)

Il y a the Telescopes le même jour...

Écrit par : lyle | 29/08/2012

Et encore, je dirais qu'il y a beaucoup mieux sur ce nouvel album - qui est carrément top mais avec Amelia ça fait longtemps que j'ai perdu toute notion d'objectivité : Train from King's Cross station, MBV, May day...

Merci bien pour l'annonce du concert, hâte d'être à la semaine prochaine !

Écrit par : Discobloguons | 31/08/2012

Répondre à ce commentaire

J'ai hâte d'entendre l'album alors...

Écrit par : lyle | 31/08/2012

Écrire un commentaire