Post-It Spécial Gratuit de Noël

 

Avec Orion Rigel Dommisse, Epithets, Fairguson, He Died While Hunting, Loch Awe, Meet Me At The Lighthouse, Rachael Boyd et The Heart Strings.

 

 

Orion Rigel Dommisse - Chickens

 

orion.jpg

Label : /

Sortie : 31/05/11

Format : MP3

Disponible : Ici

 

Il aura fallu que je m'inquiète de ne pas avoir de nouvelles de l'auteure de mon disque favori de 2007 pour apprendre qu'Orion Rigel Dommisse avait sorti un deuxième album... disponible en "name your price" sur Bandcamp. Depuis, je n'en reviens toujours pas qu'une telle merveille par une artiste qui a des références (elle a participé à des albums de Marissa Nadler, Greg Weeks produit) n'ait pas trouvé label à sa mesure.

 

Alors certes la voix n'est ni d'une pureté cristalline, ni venue tout droit de la tradition country, ni du genre à en faire des tonnes, alors qu'il semble qu'il faille au moins qu'une de ces trois conditions soit présente pour être populaire en ce moment. Elle est douce mais un peu froide. Très légèrement mutine et un peu datée, évoquant par moment les comédies musicales d'antan. Toujours tout en retenue et en délicatesse.

 

La musique est lente et intimiste, avec une instrumentation rare et précieuse. Chaque note sert à créer une ambiance douce-amère, sorte de ciel d'hiver lumineux traversé de quelques nuages. Le folk n'est ici ni dark, ni freak, ni appalache, ni médiéval... Il s'imprègne de tout (on y retrouve même un petit côté carrousel) pour créer son propre univers d'une sombre beauté.

 

Un des trois meilleurs albums de l'année est en "name your price". Mais on ne saurait trop vous conseiller de ne pas vous montrer radin.

 

lyle

 

jauge10rouge.jpg

 

 

 

 

 

 

Myspace

 

 

Epithets - Year of Glad

 

epithets.jpg

Label : /

Sortie : 05/11/11

Format : MP3

Disponible : Ici

 

Bizarrement, le premier nom qui me vient à l'esprit en écoutant le premier album des australiens Epithets est celui de Dashboard Confessional. Pas que la musique du groupe de Brisbane n'ait grand chose à voir avec celle de l'acoustique émo (oui, ça semble contradictoire mais si vous avez mieux pour décrire Chris Carrabba...) de Floride. Mais il y a comme un petit quelque chose dans la voix (le timbre ou le phrasé ?) et dans la façon de faire passer l'émotion, pour aboutir à un chant vraiment clair, fluide et très agréable. D'un autre côté nos australiens aussi réussissent à lier des genres qui ne semblaient pas forcément très conciliables au départ, soit douces ballades pop et rythmiques math-rock. On pense un peu à des gens comme This Town Needs Guns mais comme le groupe s'affirme en interview dans une tradition indie locale, on a vraiment envie d'en découvrir plus.

 

lyle

 

jauge7.jpg

 

 

 

 

 

 

Site Officiel

 

 

Fairguson - The Lark Will Sing Again

 

fairguson.jpg

Label : /

Sortie : 21/11/11

Format : MP3

Disponible : Ici

 

Ceux qui avaient reproché à Fairguson version groupe d'être un peu trop sous influence (Grandaddy, Midlake, les 70's) sur Tales From The 47 Willows, risquent de trouver que Fairguson dans sa nouvelle version Thomas Sadoun seul évoque un peu trop un tas de folkeux des 60's et des 70's.

 

Les autres profiteront à plein des 11 titres d'un The Lark Will Sing Again qui a épuré ses compositions et ses arrangements pour créer un folk mélancolique se teintant légèrement, ici d'un côté un peu roots, là d'un côté plus médiévisant. La voix, parfaitement mise en valeur, prend du coup plus de risques, se fissurant et s'ébréchant devant nous, en créant l'émotion. Alors ce n'est pas original, certes, mais c'est bien écrit, beau et touchant. Que demander de plus ?

 

lyle

 

jauge8.jpg

 

 

 

 

 

 

Facebook

 

 

He Died While Hunting - We used to dream awake

 

he died.jpg

Label : Tripostal

Sortie : 11/11/11

Format : MP3

Disponible : Ici

 

Le nom et le titre auront sans doute mis la puce à l'oreille même des moins perspicaces d'entre vous (oui, vous, les deux lecteurs, là, au fond), il s'agit de l'indispensable disque électro / post-rock / ambient indispensable à tout post-it digne de ce nom. Encore que je ne sois pas bien sûr qu'il faille mettre le premier mini-album des belges de He Died While Hunting dans l'une de ces catégories (mais popfolktronica ça sonnait mal...).

 

Les guitares peuvent ainsi sonner aussi bien post-rock (l'introductif 'Victoria Part 1') que plus folk. Les boucles savent rester discrètes et se mettre au service de mélodies hypnotiques. Le chant manque un peu de personnalité mais s'intègre plutôt agréablement. Les morceaux ne durent jamais trop longtemps, défaut assez fréquent dans ce genre de choses. On pense à des tas d'artistes différents (aMute, July Skies, Rivulets, Aarktica...) sans vraiment savoir pourquoi et on se laisse porter par une musique parfaite pour rêvasser tranquille à la maison, même si elle manque un peu de matière pour fasciner réellement. Mais on attend maintenant la suite avec une certaine impatience.

 

 

 

lyle

 

jauge7.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

Myspace

 

 

Loch Awe - Artificial Life from a Digital Sea

 

loch awe.jpg

Label : /

Sortie : 29/08/10

Format : MP3

Disponible : Ici

 

Oui, cet album n'est pas récent, mais 1. je ne suis tombé dessus par hasard qu'il y a quelques mois et il mérite vraiment qu'on parle de lui, 2. le groupe prépare un nouvel opus qu'on espère prochain et si quelques donations peuvent aider...

 

Les écossais de Loch Awe font ici dans un folk assez conventionnel (et gentiment médiévisant) plutôt luxuriant, parfois assez festif, d'autres fois plus mélancolique, avec de jolies voix qui se mêlent harmonieusement (mais pas assez souvent), qui s'inscrit dans une grande tradition brittanique depuis Fairport Convention et Pentangle. Pas nouveau, mais chaudement recommandé...

 

lyle

 

jauge7.jpg

 

 

 

 

 

 

 

Facebook

 

 

Meet Me At The Lighthouse - Antares

 

meet.jpg

Label : /

Sortie : 29/09/11

Format : MP3

Disponible : Ici

 

Il est toujours triste de voir disparaître un groupe, qui plus est quand il est français et qu'on a pas eu l'occasion de le voir sur scène mais il faut avouer que si je n'avais pas reçu un mail m'apprenant à la fois l'existence de cet EP et la fin du groupe pour cause de départ à l'étranger de certains membres, je n'aurais sans doute jamais eu vent de l'existence  de Meet Me At The Lighthouse. Ce qui aurait été fort dommage.

 

S'il porte un peu ses références dans son nom (ça ne peut être une coincidence, quand même), le quintet ne faisait pas partie de ces nombreux imitateurs serviles de Foals ajoutant une petite dose d'électro à du math-rock bien bourrin. Le mordant des guitares et les effets électroniques ne sert pas ici à cacher l'absence de mélodies notables mais bien au contraire à les mettre en valeur et à les renforcer. Le résultat est frais, varié, festif, énergique et dansant, bref de quoi faire regretter de ne découvrir le groupe que trop tard...

 

lyle

 

jauge8.jpg

 

 

 

 

 

 

Facebook

 

Rachael Boyd - Back in your box EP

 

rachael boyd.jpg

Label : Eleven Eleven

Sortie : 13/09/11

Format : MP3

Disponible : Ici

 

Vous n'espériez quand même pas réellement avoir droit à un post-it sans un vrai disque d'ambient... Tendance néoclassique pour être précis, quelque part entre Hauschka et Library Tapes mais avec une instrumentation plus variée, violon et électronique s'ajoutant au piano.

 

Et l'irlandaise Rachael Boyd, également membre du groupe de post-rock Friend? (dont on vous recommande aussi l'EP) se montre dans ce premier EP non seulement excellente musicienne mais surtout capable de tisser une musique instrumentale (bon, un bien joli chant apparaît discrètement sur 'Don't be selfish now') à la fois complexe et immédiate, légère et raffinée, rêveuse et contemplative, qui ravit les oreilles. Bref on recommandera fortement ce Back in your box EP non seulement aux amateurs du genre mais aussi à ceux qui pourrait penser qu'on est en face de musique d'ascenceur (ou d'un truc du genre Clayderman)...

 

lyle

 

jauge8.jpg

 

 

 

 

 

 

Soundcloud

 

The Heart Strings - Flap your crazy wings

 

heart strings.jpg

Label : /

Sortie : 25/07/11

Format : MP3

Disponible : Ici

 

Que vous dire sur le deuxième album de The Heart Strings que vous n'aurez pas deviné rien qu'en regardant la pochette. Que ces londoniens savent ajouter des nappes de synthé un peu tristouille à leur pop lumineuse un peu psyché qu'on croirait directement en provenance des 60's ou des 70's suivant les titres ? Qu'ils aiment les "pa pa" et autres "la la la la la" ? Qu'ils me font penser à la fois à The Hormones, Leaves et The Clientele ? Que mon fils danse en entendant 'The Five Minute Wonder Boy' ? Que Flap your crazy wings devrait enfin sortir en CD en janvier et qu'on se le procurera à coup sûr...

 

lyle

 

 

jauge8.jpg

 

 

 

 

 

 

 

Site Officiel

 

et joyeux Noël à tous !

Commentaires

merci boss ^^

Écrit par : arbobo | 26/12/2011

Répondre à ce commentaire

De rien, c'est gratuit :-)

Écrit par : lyle | 26/12/2011

Écrire un commentaire