Post-It n°6

 

Featuring : Akron/Family, Matthew Cooper, Emboe, Grails, Hauschka, Landscape, Lumerians, Cerys Matthews.

 

 

Akron/Family - The Cosmic Birth And Journey Of Shinju Tnt

 

akron.jpg

Label : Dead Oceans

Sortie : 07/02/11

Format : CD / LP

Disponible : Partout

  Je lui en aurais laissé des chances à celui-là... mais rien à faire, il ne passe pas. Il faut dire que depuis la découverte de Akron/Family le groupe fait partie de ceux dont j'attends le nouvel album avec impatience et si Set 'Em Wild, Set 'Em Free m'avait déjà un peu déçu, je mettais ça sur le dos de la nouvelle période qui s'ouvrait devant eux. Malheureusement, ce disque mélangeant allègrement rock, folk, prog et post-rock manque par trop de cohérence, de fun et de bons titres pour accrocher l'oreille. Ni vraiment expérimental ni vraiment orienté chansons mais faisant vraiment jam triste, il me donne l'impression d'un groupe qui se cherche encore après avoir coupé le cordon avec Michael Gira et perdu en Ryan Vanderhoof un de ses membres d'origine.

 

lyle

 

jauge5.jpg

 

 

 

 

 

 

http://www.myspace.com/akronfamily

 

 

Matthew Cooper- Some days are better than others

 

cooper.jpg

Label : Temporary Residence

Sortie : 23/04/11

Format : CD / LP

Disponible : Partout

 

Si ce n'est pas la première fois qu'il abandonne son nom-de-plume habituel, c'est en revanche une nouveauté pour Matthew Cooper d'illustrer un film, Some days are better than others, réalisé par Matt McCormick et figurant James Mercer de The Shins et Carrie Brownstein de Sleater Kinney. On n'est donc pas en face d'un album d'Eluvium, même si les ambiances ne sont pas franchement différentes. On reste ici beaucoup plus sage et discret, sans doute pour ne pas parasiter les images. C'est beau et reposant, dans le genre ambient éthéré, mais pas aussi indispensable que le reste de la discographie du bonhomme.

 

lyle

 

jauge7.jpg

 

 

 

 

 

 

http://www.myspace.com/eluviumtaken

 

Emboe - Colita de rana - a soundtrack

 

emboe.jpg

Label : Zero égal petit intérieur

Sortie : 18/04/11

Format : CD / MP3

Disponible : Ici

 

Autre musique de film (un court métrage français cette fois), Colita de Rana pourrait facilement passer pour un album de drone totalement indépendant. Le guitariste des Sons of Frida, qui prend ici le nom assez énigmatique de Emboe, propose de courts instrumentaux où il triture son instrument (accompagné ici et là d'autres sonorités comme quelques notes de piano), parfois en le maltraitant, d'autres fois en le caressant, pour produire des ambiances extrêmement diverses. On passe un peu par tous les états (charmé, reposé, agressé, oppressé...) et on ressort lessivé de l'écoute d'un disque d'une richesse et d'une complexité rare.

 

lyle

 

jauge8.jpg

 

 

 

 

 

 

http://www.myspace.com/emboe

 

 

GrailsDeep Politics

 

grails.jpg

Label : Temporary Residence

Sortie : 07/03/11

Format : CD / LP

Disponible : Partout

 

En bientôt 10 ans de carrière fort productive, Grails s'est progressivement imposé comme un des groupes instrumentaux les plus intéressants et les plus originaux du moment. Instrumental et pas post-rock vu que nos gentils dingues de Portland mêlent post-metal, stoner, prog et symphonies désertiques avec allégresse. Plutôt plus calme que la plupart de ses prédécesseurs puisqu'il propose (entre autres choses...) des titres articulés autour d'une flute ou d'un piano, Deep Politics offre assez peu de surprises et beaucoup de moments planants ou mélancoliques semblant échappés d'un western spaghetti arty (si, ça doit pouvoir se faire...). Pas leur meilleur album, mais un bon disque pour se reposer après une journée de travail dans le ranch.

 

lyle

 

jauge7.jpg

 

 

 

 

 

 

http://www.myspace.com/grailsongs

 

Hauschka - Salon des amateurs

  

hauschka.jpg

Label : Fatcat

Sortie : 13/04/11

Format : CD / LP

Disponible : Partout

 

Si le compositeur et pianiste allemand Hauschka a le bon goût de ne pas s'enfermer dans le genre "néoclassique" assez en vogue en ce moment en cherchant sans cesse à extraire de nouvelles sonorités à son instrument fétiche puis en les mêlant à toutes sortes d'instruments traditionnels (violon, batterie, mandoline, trombone...) comme électroniques, il est à craindre que sa trop grande productivité finisse par lui jouer des tours. Ainsi ce Salon des Amateurs malgré de nombreuses preuves d'inventivité et de virtuosité n'évite pas certaines répétitions et propose aussi bien des superbes moments qu'un enchaînement 'Ping' / 'Cube' particulièrement ennuyeux. Reste un bien joli disque, mais on est en droit d'attendre mieux d'un artiste de sa stature.

 

lyle

 

jauge7.jpg

 

 

 

 

 

 

 

http://www.myspace.com/hauschka

 

 

Landscape - Landscape

 

landscape.jpg

Label : Square Dogs

Sortie : 07/02/11

Format : CD

Disponible : Ici

  Pour le troisième album de Landscape, son projet à géométrie variable, Guillaume de Chirac s'est entouré au chant de Nicolas Leroux (Overhead) et à la basse de Richard Cousin. Du coup, le post-rock aérien des deux opus précédents laisse un peu (mais pas totalement, hein, faut pas déconner non plus) sa place à une pop épique, chaude et onctueuse, évoquant par petites touches aussi bien Leaves que les Tindersticks.  C'est bien fait, ça coule tout seul du début à la fin et le bonhomme montre que le format chanson lui sied très bien aussi. Le seul problème ? La voix ne me revient pas mais alors vraiment pas du tout. Dommage... 

 

lyle

 

jauge6.jpg

 

 

 

 

 

 

http://www.myspace.com/landscapeone

 

 

Lumerians - Transmalinnia

 

lumerians.jpg

Label : Knitting Factory

Sortie : 01/04/11

Format : CD

Disponible : Import

 

Si les petits gars de Lumerians ont la bonne idée de ne pas faire le même pysch-rock bateau que 12 527 autres groupes en ce moment, ils devraient quand même faire attention à ne pas abuser du côté trip barré mystique et toc s'ils ne veulent pas passer pour une version americano-trash de Kula Shaker. Et ils pourraient écrire de vraies petites bombes s'ils ne s'amusaient pas à abuser de reverb et autres effets pour prolonger indument leurs titres. Un album sympathique, mais qu'on élaguerait bien d'une grosse dizaine de minutes...

 

lyle

 

jauge6.jpg

 

 

 

 

 

 

http://www.myspace.com/lumerians

 

Cerys Matthews - Explorer

 

matthews.jpg

Label : Rainbow City

Sortie : 09/05/11

Format : CD

Disponible : Import

 

Pour son troisième album en moins de deux ans (et encore, Don't Look Down fut enregistré en anglais et en gallois), Cerys Matthews a choisi un mélange de compositions originales et traditionnelles (américaines, espagnoles, irlandaises, galloises...) en s'entourant de musiciens très divers du sitariste Jasdeep Singh Degun à la harpiste Serafina Steer (qui l'accompagne aussi au chant sur 'Wade In The Water'). Le résultat ? Un Explorer étonnamment cohérent vu le mélange, à la pochette affreuse (si c'était pour faire exploratrice, c'est raté, ça fait sorcière... ou Dora dans 50 ans...) et qui ne risque pas de vous faire voyager loin de votre fauteuil. Débarrassée des excès de l'époque Catatonia, la voix est agréable mais banale et se pose sur des chansons propres et sages avec des arrangements luxueux mais un peu vains. Un beau disque mineur mais oubliable, peut-être le meilleur en solo d'une dame qui confirme définitivement son passage dans la musique de "vieux".

 

lyle

 

jauge6.jpg

 

 

 

 

 

 

http://www.myspace.com/cerysmatthewsofficial

Commentaires

il me plait bien le Landscape,
la voix n'est pas aussi belle que dans Carp, mais j'aime bien ce disque :-)

Écrit par : arbobo | 02/06/2011

Répondre à ce commentaire

C'est vrai qu'il y a un côté Carp sur 2/3 titres... Mais la voix...

Écrit par : lyle | 03/06/2011

J'aime bien le côté locomotive en folie d'Akron, retrouvé live d'alleurs. Donc, là, on discorde.
Par contre; exactement avis concordant pour Grails que j'ai beaucoup aimè!!!

Écrit par : Mmarsupilami | 03/06/2011

Répondre à ce commentaire

En live il y a quelques années, ça avait été extraordinaire.

Là je trouve que si c'est une locomotive, elle est plutôt au ralenti sur une voix abandonnée :-)

Écrit par : lyle | 03/06/2011

Assez d'accord au sujet d'Akron/Family, le virage pris depuis le précédent donne des résultats un peu erratiques je trouve (j'ai pas écouté leur(s) disque(s) "jammisants", mais chépo pourquoi, ça me dit moyen)... Y a toujours de très bonnes choses, et d'autres vachement moins convaincantes, un côté prog un peu trop démonstratif qui se fait jour, alors que sur les premiers albums ils me trouaient le c*l tout du long.

Je pourrais dire la même chose que toi à propos de "Transmalinnia", ça démarre fort mais par la suite on regarde quelquefois sa montre, et l'attention retombe. Dommage, en effet faudrait qu'ils apprennent à élaguer^^

Le Grails me barbe pour le moment...

(quels commentaires enthousiastes :D)

Si un jour je trouve le temps de me pencher sur Emboe (et Eluvium), je te fais signe, hein ;)

Écrit par : Dahu Clipperton | 03/06/2011

Répondre à ce commentaire

Eluvium a vraiment fait de très très beaux disques...

Écrit par : lyle | 03/06/2011

un morceau de Landscape et d'Emboe en libre téléchargement dans nos bonus #6 et #8

http://tbbf.eu/?p=940

Écrit par : ged | 04/06/2011

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire