Vampire Weekend - Contra

 

vampire weekend.jpg

Label : XL

Sortie : 11/01/10

Format : CD / LP

Disponible : Partout

C'est peu dire que les new-yorkais de Vampire Weekend étaient attendus au tournant, eux qui avaient eu droit à un gros buzz et au soutien d'une grande partie de la blogosphère (Pitchfork en tête) lors de la sortie de leur premier album en 2008. Deux ans plus tard, les détracteurs paraissent plus nombreux que les défenseurs, au point de se demander si certains n'ont pas retourné leur veste depuis. La faute au zapping musical de plus en plus rapide sur le net, où les chouchous d'un jour sont les délaissés de demain. En ce début d'année 2010, c'est finalement Yeasayer et Beach House qui semblent attirer toute la hype sur eux, et si l'on parle beaucoup de Contra cette semaine c'est surtout parce que le planning des sorties est encore assez léger en ce début d'année.

 

Toujours aussi fan du premier album, j'attendais avec impatience cette sortie. Avec impatience et avec crainte aussi, tant j'avais du mal à imaginer le groupe faire mieux que leur premier effort quasi parfait d'un bout à l'autre. 'Horchata', le premier extrait dévoilé et aussi le premier titre de Contra m'avait plutôt rassuré, montrant un groupe toujours capable d'écrire de belles compositions d'inspiration africaine (voire caribéenne avec ces percussions). Quelle ne fut pas ma déception par la suite en découvrant que non seulement ce premier titre était le meilleur de l'album, mais qu'en plus seuls deux ou trois autres morceaux étaient capables de rivaliser avec les pépites du premier album. On se retrouve devant un groupe qui a perdu toute inspiration, et qui a dû sortir les faces B du placard tant certains titres sont peu novateurs et peu intéressants surtout ('Holiday', 'Cousins' qui est un pur copier/coller de 'A-Punk'). Pire, le côté électro de quelques titres a tout pour déplaire, surtout quand on a l'impression ce coup-ci que ce sont les faces B de Discovery, projet parallèle et insipide du claviériste, qui ont été ressorties ('White Sky'). Et comment ne pas parler de l'horrible 'California English' et de son auto-tune (merde on avait dit plus d'auto-tune, la plaie de la musique de ses dernières années).

 

Je vous l'accorde, le bilan n'est pour l'instant pas très brillant. Qu'est-ce qu'on peut sauver de ce quasi désastre alors? 'Horchata' donc, mais aussi un bel enchaînement en milieu d'album entre 'Taxi Cab' et 'Run', ambiance plus mélancolique d'un côté (idem sur 'I Think UR A Contra', autre réussite), avec la voix d'Ezra Koenig qui, plus grave, n'en est que plus belle, et joli pont et cassures de rythme intéressantes de l'autre côté. Enfin on donnera un semi-bon point pour l'audace des six minutes de 'Diplomat's Son', bien que le sample de Mia fasse sonner le tout un peu trop The Very Best (album où l'on retrouvait le chanteur de VW).

 

Au final, la note est le reflet de la médiocrité de ce Contra(t) (pas rempli), le reflet de la grande déception ressentie à l'écoute du successeur d'un album que l'on a chéri. Espérons que les garçons se reprendront sur leur troisième opus (mais j'ai de gros doutes maintenant).

 

Erwan

 

jauge4.jpg

 

 

 

 

 

 http://www.myspace.com/vampireweekend

Commentaires

Tout à fait d'accord c'est le milieu le meilleur.
Mais je sauve White Sky aussi avec les petits woohoo aiguës d'Ezra!

Écrit par : Panda Panda | 14/01/2010

Répondre à ce commentaire

Album complètement inutile ...

Écrit par : Thierry | 14/01/2010

Répondre à ce commentaire

Groupe complètement inutile ?

Écrit par : lyle | 14/01/2010

Répondre à ce commentaire

Je ne suis donc pas le seul à penser que le bruit autours de Contra est du au calme plat des sorties en ce début d'année. Vivement février !

Écrit par : Yann Lebout | 14/01/2010

Répondre à ce commentaire

@ Lyle : je n'avais pas osé ^^

Écrit par : Thierry | 14/01/2010

Répondre à ce commentaire

Inutile, ouais. A quoi bon vivre une vie dans laquelle on entend parler de Vampire Weekend ? :-)

Écrit par : Thomas | 15/01/2010

Répondre à ce commentaire

le premier album était déjà en deçà de ce qu'ils proposaient à leurs premiers concerts,
mais celui-ci il est carrément inodore et sans saveur

Écrit par : arbobo | 15/01/2010

Répondre à ce commentaire

Ce qui est amusant, c'est que, si je me souviens bien, le premier Vampire Weekend également était sorti au milieu de la période de calme plat qu'est le début d'année...

Écrit par : Guic' the old | 15/01/2010

Répondre à ce commentaire

Pas mieux mais en pire...

Écrit par : Benjamin F | 15/01/2010

Répondre à ce commentaire

Moi, j'aime bien la pochette... ;)

Écrit par : Le Yeti | 18/01/2010

Répondre à ce commentaire

moi le côté electro j'aime bien, y'a rien de honteux dans cet album, je trouve les arrangements presque plus intéressants que sur le 1er, plus riches, Je comprends pas trop ce "lynchage", bref, c'est un grand mystère pour moi...

Écrit par : benoit | 21/01/2010

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire